Equipe de France Militaire de Ski
Vous êtes ici : Accueil » Actualité » Poursuite femmes à Pokljuka

Poursuite femmes à Pokljuka

D 15 décembre 2012    


Alors que la pluie fait des ravages en Slovénie, la poursuite femmes est maintenue comme prévue sur une piste et des conditions très problématiques autant pour les athlètes que pour les techniciens. Belle victoire au finish de l’allemande Miriam GÖSSNER devant la tchèque SOUKALOVA et Marie DORIN.

On attendait un match palpitant entre les deux premières du sprint de la veille, la tchèque SOUKALOVA et l’allemande GÖSSNER que seuls deux secondes les départageaient, ce qui est exceptionnel en biathlon. L’allemande tente d’étouffer la course avec une première boucle très rapide, mais le paye d’entrée de jeu au premier tir. Les donnes sont différentes après le premier tir, avec un trio composée de l’allemande HENKEL, SOUKALOVA et Marie DORIN et bientôt rejointe par l’ukrainienne Vita SEMERENKO qui tire bien aujourd’hui. Mais le tir debout va déterminer petit à petit le podium. La tchèque poursuit son parcours idéal, mais la pression, la fatigue et la météo modifient la donne pour les poursuivantes. GOSSNER avec un très beau temps au ski et cinq pénalités ne lâche rien et tente de revenir après chaque tir sur la tête de course. Elle double Marie dès l’entame du dernier tour et va chercher la tchèque. Marie un peu émoussée, ne peut rien faire pour suivre la "pile" allemande.

Marie DORIN cinquième au départ avec 34 s de retard au départ effectue une belle course et reste au contact d’un gros peloton jusqu’au premier tir. Elle effectue tranquillement sa course et avec une seule pénalité donne le premier podium féminin français.

Le caporal-chef Anaïs BESCOND avec 1’11’’ de retard et un dossard 20 effectue deux premiers tirs parfaits et remonte dix places à mi parcours. avec trois pénalités au final elle finit à la 13e place.

le Chasseur Sophie BOILLEY avec un dossard 31 tire bien, malgré une faute seulement aux deux tirs couchés. Elle finit finalement à la 20e place

Enfin le chasseur Marine BOLLIET avec 5 pénalités, finit à la 50e place.

Marie Laure BRUNET, dans un état fébrile trop marquée n’a pas pris le départ.

Rechercher