Equipe de France Militaire de Ski
Vous êtes ici : Accueil » Actualité » Tour de ski : Jeudi

Tour de ski : Jeudi

D 5 janvier 2012    


Une des plus belles épreuves du tour de ski a vu la victoire de Dario COLOGNA qui effectuant un cavalier seul a su maintenir l’écart et même augmenter son avance face à ses poursuivants. Si le départ qui partait traditionnellement du centre de Cortina a été légèrement modifié pour partir de Fiame, l’attrait de cette course atypique par un parcours qui passe par un col, reste réel.
Peter NORTHUG, avec un fartage un peu décevant, n’a pas pu résister longtemps sur la détermination de la meute des poursuivants dont Maurice MANIFICAT faisait partie et qui commente sa course :
« ...Le regroupement avec LEGKHOV et NORTHUG a été très dur , car si les écarts que les coachs m’annonçaient se réduisaient, je ne voyais personne en ligne de mire et personne de mon groupe n’était en mesure de prendre des relais. Heureusement j’avais de très bons skis... »
Si par le jeu des bonifications, il se retrouve à la sixième place du général, c’est une véritable prouesse que notre français a réalisé et se positionne très bien pour une place sur le podium car hormis COLOGNA, les autres sont à quelques secondes.
Il n’est pas le seul à effectuer une bonne opération, car le caporal Robin DUVILLARD, parti à la 44° place juste avant le départ de la dernière vague, effectue une remontée extraordinaire pour gagner une vingtaine de place, à la 25° position.
« ... les deux premiers kilomètres ont été très durs, car avec la fine couche de neige tombée récemment, j’avais vraiment l’impression d’être scotché, mais après c’était un vrai régal, je me sentais vraiment bien au point de lâcher tout mon groupe dans la boucle du stade... »

Pour les filles, le suspens était moins grand. Les deux favorites ont pris à tour de rôle des relais bien appuyés, laissant la première poursuivante Thérèse YOHAUG se faire encore un peu plus distancée. Elle perd encore quelques dizaines de secondes.
Mais le match se jouait derrière. Certaines filles vraiment fatiguées comme la finlandaise SAARINEN ont beaucoup perdu alors que d’autres encore fringuantes comme l’allemande ZELLER et le chasseur Anouk FAIVRE PICON ont gagné de nombreuses places au classement général. Anouk, a mené du début à la fin le gros groupe de filles et a rattrapé petit à petit bon nombre de concurrentes pour finir à la 25° place signant le 6° meilleur chrono de la journée.

Demain sera une journée de repos, mais samedi les difficultés reprennent avec une longue distance en style classique à Val di Fiemme. Cela permettra certainnement à la polonaise de reprendre les commandes du classement général.

Rechercher