Equipe de France Militaire de Ski
Vous êtes ici : Accueil » Actualité » Géant dames à Soelden (AUT)

Géant dames à Soelden (AUT)

D 22 octobre 2011    


JPEG - 52.1 ko
Le caporal Tessa WORLEY
(Source Alain GROSCLAUDE/AGENCE ZOOM)

L’américaine Lindsey VONN a remporté pour la première fois de sa carrière un géant en coupe du monde lors de l’épreuve de Soelden (AUT) qui lance depuis 14 ans la saison alpine.

Quatrième de la première manche l’américaine a réalisé un second run magnifique faisant la différence avec ses concurrentes dans le long plat final. Elle s’impose en devançant de 0.04s l’allemande Viktoria REBENSBURG qui malgré un bon passage dans le mur intermédiaire a laissée filer du temps dans le plat. Le podium est complété par l’autrichienne Elisabeth GOERGL qui elle non plus n’a pas su conserver sa vitesse lors du final, elle termine à 0.40s.

Chez les françaises la meilleure performance est réalisée par le caporal Tessa WORLEY. Mise en difficulté lors de la première manche, après avoir enfourchée de la main une porte et perdu un bâton, elle était néanmoins parvenue à signer le sixième temps de la manche. Lors du second run elle réalise une manche pleine sans faute ce qui lui permet de terminer 4e à 0.80s.
Deux autres françaises étaient en seconde manche. Taïna BARIOZ, après quelques erreurs de trajectoires un peu basses dans la première manche où elle se classe quatorzième, réalise un second tracé correct et gagne quelques places terminant ainsi 9e à 1.81s. Anne-Sophie BARTHET, qui est parvenu à se classer vingt et unième de la première manche malgré son dossard 42, fait une belle manche mais son excès de prudence dans le mur lui a fait perdre de la vitesse, elle se classe 17e à 2.55s.

Quatre autres skieuses tricolores étaient au départ du premier tracé et ne sont pas rentrées dans les 30. Le caporal-chef Marion BERTRAND qui avait réalisé une belle entame de course en étant au contact des meilleures s’est retrouvée en difficulté dans le mur perdant beaucoup de temps. Le chasseur Anémone MARMOTTAN pour son retour à la compétition après sa blessure et son opération a chuté après une faute d’intérieur dans le mur. Adeline BAUD et Jennifer PIOT pour leur 3e et 2e départ en coupe du monde n’ont pas fait de miracles mais continue à engranger de l’expérience pour l’avenir.

Rechercher