Equipe de France Militaire de Ski
Vous êtes ici : Accueil » Actualité » Khanty : relais hommes biathlon

Khanty : relais hommes biathlon

D 11 mars 2011    


Si le beau temps est revenu et le thermomètre est sensiblement remonté, la neige a su garder une température très froide de -17 degrès. Certaines nations ont un savoir faire qui ne peut bien entendu pas se communqiuer, mais certaines rumeurs font état d’alchimie très originale. Par exemple farter fluoré, pour ensuite tout retirer seulement le fluor. Mais un fart non fluroré n’aura pas du tout le même effet. Ce sont à ce type d’infos, inexplicables, que certains arriveront à mieux glisser sur cette neige trop froide qui crisse sous les skis et oblige les athlètes à relancer en permanence, même sur les descentes.

Lors du relais hommes qui se déroulait en local à la tombée de la nuit (quatre heures de décalage en France par rapport à Khanty), le peloton du départ était nerveux, et parti sur un gros rythme.
Le caporal chef Vincent JAY, gavé de médoc pour faire dissiper ce mal qui ronge depuis quelques jours le clan français, reste néanmoins bien arrimé au peloton. Mais il se laisse distancer avec ses deux pioches, laissant partir quelques nations dont la Norvège, l’Allemagne, la Russie et l’Ukraine.

Le caporal chef Simon FOURCADE en deuxième relayeur, effectue le deuxième temps de ski de son relais et ne commet qu’une seule faute au tir. Tout reste alors jouable.

Alexis BOEUF, qui se remet péniblement d’une forte fièvre, n’était pas en mesure de rivaliser avec les meilleurs. La Norvège est alors en lutte avec la Russie et l’Allemagne. Avec trois fautes au tir, il passe alors le relais au caporal Martin FOURCADE, qui n’a plus aucune chance de revenir sur la tête de course. Celui-ci déroule donc tranquillement, assurant sa douzième place et surtout pour conserver du jus pour la mass start du lendemain. Il effectue le deuxième meilleur temps de son relais, ce qui montre sa très grande forme.

Devant, la Norvège malgré un tir assez médiocre de BOE, qui effectue quatre erreurs au tir debout, termine largement devant. En deuxième positon la Russie réussit enfin à monter sur la deuxième marche de ce championnat du monde à domicile.

L’Italie a conservé longtemps une belle occasion de terminer à la troisième place, malheureusement un mauvais tir, tout comme l’Allemagne laisse la place vide et c’est l’Ukraine qui va en profiter pourcompléter le podium.

Rechercher